«

»

Imprimer ce Article

Rythmes scolaires : appel au boycott et à la mobilisation le mercredi 1er octobre

boycoot imageC’est par la force des choses que la cellule du quartier Saint-Martin se réanime.

Le premier tract soutient les parents qui se mobilisent face à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Les raisons sont nombreuses : confusion, fatigue des enfants, TAP (temps d’activités périscolaires) mal préparés, coupe par Xavier Bertrand dans le maigre budget des écoles (suppression des bus pour les sorties scolaires) …

La cellule vient donc apporter les outils pour créer et amplifier la mobilisation.

Ci-dessous, le contenu du tract :

boycott défValls, Hollande et le gouvernement socialiste sont-ils sourds à ce point pour ne pas entendre un mouvement aussi large et durable que l’opposition de toute la communauté éducative à leur « réforme » des rythmes scolaires ?

Les doléances sont toujours les mêmes. Un mois après la rentrée, pour toutes les écoles, un an après pour le quart des écoles qui se sont vu infliger les nouveaux rythmes à la rentrée 2013, le premier bilan confirme les craintes malgré le dévouement, tout le travail supplémentaire consenti par toutes les catégories de personnels concernés.

La semaine de 5 jours fatigue les enfants, davantage encore, ceux de maternelle. Les cours le mercredi matin, ce n’est pas la même chose que le samedi matin dans l’organisation de la semaine des parents et pour le métabolisme des enfants.

Pour les enseignants, la fatigue aussi, la pression, le temps perdu dans les transports dégradent les conditions de travail, ce que la prime minimale accordée pour tenter de les amadouer ne saurait compenser. Les directeurs d’écoles et les agents administratifs jonglent avec les emplois du temps.

L’organisation des activités périscolaires, préparée dans la précipitation, n’est toujours pas satisfaisante, même un mois après. Les activités proposées sont très inégales. Elles correspondent rarement aux attentes. Elles manquent de moyens. Les communes ne peuvent pas assurer. Dans la plupart des écoles dans les mêmes salles de classe, s’opère une confusion dangereuse entre les temps d’enseignement et ces activités extérieures.

Xavier Bertrand après avoir feint une pseudo opposition, applique aujourd’hui la réforme … en dernière minute.

La première conséquence arrive déjà, la municipalité UMP de Saint-Quentin a décidé de faire payer l’addition aux écoles publiques et donc à nos enfants: suppression des bus pour les sorties scolaires.

Il y a fort à parier que  d’autres coupes budgétaires sont prévues dans le faible budget alloué aux écoles.

Nous n’oublions pas, non plus, que X. Bertrand a participé au gouvernement qui a ruiné notre service public en détruisant des dizaines de milliers de postes d’enseignants, en surchargeant les classes de nos enfants, en supprimant les aides aux élèves en difficulté, en retirant massivement des budgets aux établissements, …

 

Communistes, nous soutenons plus que jamais le mouvement des enseignants et personnels des écoles, celui des agents communaux et des parents d’élèves.

Oui, il faut tout remettre à plat, 

en commençant par abroger le décret Peillon !

télécharger au format PDF

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/rythmes-scolaires-appel-au-boycott-et-a-la-mobilisation-le-mercredi-1er-octobre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>