Sur la candidature de division du Front de gauche face à nos candidats PCF dans le canton de Saint Quentin 3

20150323_143703~3Le 13 février, un peu plus d’un mois avant le scrutin, une semaine avant la clôture du dépôt des listes en préfecture, nous apprenions une candidature racoleuse de division, dite « Front de Gauche », dans l’un des cantons où nous présentions des candidats.

Ne souhaitant pas rajouter de la confusion à la situation, nous avions alors décidé de ne pas communiquer publiquement sur le sujet. Nous publions aujourd’hui la déclaration du bureau de Section envoyée aux adhérents.

 

DECLARATION DU BUREAU DE SECTION

Le bureau de la section du PCF de Saint Quentin s’est réuni ce mardi 17 février et a examiné la nouvelle situation liée à l’annonce d’une candidature Front de Gauche sur le canton de Saint Quentin sud.

Nous rappelons que la section de Saint-Quentin a, dès le mois de novembre, engagé la procédure de désignation des candidats conformément aux statuts de notre parti et en lien avec le secrétaire départemental, Benoit Roger, pour la fédération de l’Aisne du PCF.

  • Assemblée générale fin septembre sur la stratégie avec le Secrétaire fédéral
  • Appel à candidatures
  • Assemblée générale des communistes.
  • Vote de l’ensemble des communistes habitant les cantons concernés.

Aucune autre candidature ne nous est parvenue, ni directement, ni auprès du secrétaire fédéral.

 

Pour rappel, nos candidats désignés à une très large majorité :

Pour le canton centre (Saint Quentin 1) :

Le binôme Corinne Bécourt et Gauthier Ducos

Les remplaçants Barbara Knockaert et Georges Varenne

Pour le canton nord (Saint Quentin 2) :

Le binôme Suzanne Barbaux et Olivier Tournay

Les remplaçants Francine Latouche et Serge Casier

Pour le canton sud (Saint Quentin 3) :

Le binôme Michèle Gabert et Aurélen Jan

Les remplaçants Valérie Polle et Jean-Luc Tournay

 

Le conseil départemental de l’Aisne du PCF du 16 janvier 2015 a donc entériné les candidatures des différentes sections de l’Aisne, Saint-Quentin était dans la liste des cantons cités.

Aujourd’hui, nous découvrons d’autres candidatures validées par le Conseil départemental pour le canton sud, une semaine avant la clôture du dépôt des listes en préfecture, environ un mois avant le scrutin. Il est impensable de laisser imaginer qu’une organisation politique de premier ordre comme le Parti Communiste Français fasse fi de ce qui le fait exister : ses militants et ses adhérents. Nous sommes un parti de masse, ce qui nous différencie d’ailleurs des autres et des leurs négociations en salons feutrés.

Il est incontestable que les adhérents des territoires de Saint-Quentin (quelque soit la section) se sont exprimés clairement. Ils ont donné mandat pour combattre électoralement, la politique du PS, s’opposer diamétralement aux nervis du FN et aux petits soldats de Xavier Bertrand (ex ministre et futur candidat aux élections régionales).

Sur ces trois points, nous ne faillirons jamais :

  • Nous avons refusé les avances du PS proposant quelques arrangements entre amis.
  • Nous militons quotidiennement afin d’endiguer la montée du FN
  • Nous combattons la droite de la même manière sur le terrain et dans les institutions (nous pouvons d’ailleurs nous féliciter de n’avoir jamais géré la communauté d’agglomération avec la droite).

Il ne fait aucun doute que cette décision de la direction fédérale du PCF de l’Aisne de se placer derrière d’autres candidats, d’un autre parti, le Front de Gauche, sortis du chapeau, face à nous, fait suite à la dénonciation de notre part de la stratégie à géométrie variable dans cette même fédération et dans d’autres. L’objectif étant clairement de faire taire une section exprimant notamment son refus de toute compromission avec le PS, responsable de la politique anti sociale du gouvernement et de notre département

Comment une direction départementale, d’autant plus dans le contexte actuelle, peut raisonnablement contribuer à semer le trouble dans l’esprit de la population ? Nous dénonçons et regrettons l’irresponsabilité politique dont elle fait preuve et qui, à n’en pas douter, par le discrédit ainsi porté sur notre organisation, favorisera l’abstention et l’extrême droite.

En définitive, Camarades, l’heure de l’offensive, avec la population contre tout ce qui nous opprime, a sonné. Ces élections peuvent permettre de renforcer l’influence de notre parti, chaque communiste est appelé à s’engager pour gagner les voix une à une, afin notamment de faire reculer le FN.

Une voix de gagnée sur l’abstention, autour de soi c’est contribuer à faire reculer le FHAINE.

Le Front de Gauche préférant recouvrir les affiches communistes plutôt que celles de l'UMP

Le Front de Gauche préférant recouvrir les affiches communistes plutôt que celles de l’UMP

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/sur-la-candidature-de-division-du-front-de-gauche-face-a-nos-candidats-pcf-dans-le-canton-de-saint-quentin-3/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.