«

»

Imprimer ce Article

Saint-Quentin : le Parti communiste éconduit une demande d’union des socialistes

Aisne Nouvelle, le 30/01/2015

candidats eveil 63Une fin de non-recevoir. C’est ce que la section saint-quentinoise du PCF a répondu à une demande de rapprochement émise par son homologue socialiste.

Irrecevable. Refus catégorique. Les militants communistes, qui ont dégainé les premiers pour désigner leurs candidats aux prochaines élections départementales, ont sèchement rappelé à leurs homologues socialistes qu’ils partiront seuls au combat. La tentative menée par le Parti socialiste- dont Jean-Pierre Lançon, secrétaire de section du PS local s’est fait le porte-parole – pour discuter d’un éventuel rapprochement, a été vaine.

«À partir du moment où le Parti socialiste n’a tenu aucune de ses promesses depuis qu’il est au pouvoir et que la section socialiste saint-quentinoise soutient la politique actuelle, on n’a pas envie d’apparaître complice de cela», justifie Corinne Bécourt, secrétaire du PCF saint-quentinois.

«Tripatouillage» contre «ligne dure»

La réponse écrite de la section communiste à Jean-Pierre Lançon ne laisse subsister aucune équivoque en évoquant «une fin de non-recevoir à tes demandes d’arrangement politicien… Vous ne trouvez rien d’autre à nous proposer qu’un tripatouillage politicien dans le dos de la population et contre ses intérêts, mais susceptible de vous préserver quelques places et quelques clients.»

Jean-Pierre Lançon regrette «cette ligne dure de la section saint-quentinoise difficilement compréhensible, car sur le département, il n’y a qu’eux qui ne veulent pas d’accord. Ils supposent que c’est du marchandage, mais ma démarche vise à garder une majorité départementale à gauche qui comprend d’ailleurs des communistes. Et combattre le Front national. Et pour cela, il vaut mieux le faire ensemble que divisé. Ce n’est pas le PCF qui est le mieux placé pour combattre le Front national.» Et celui-ci de rappeler que «lors des dernières élections cantonales en 2011, nous sommes arrivés derrière le Front national (sur les cantons de Saint-Quentin nord et Saint-Quentin centre).»10835253_10202783186854621_5348574833961798846_o

Des arguments qui n’ont guère convaincu du côté communiste. «Le coup du Front national, on nous l’a déjà fait, ça ne marche plus, se gausse Corinne Bécourt. On est hyper-sensible par rapport à la montée du FN. Mais au fur et à mesure des élections, on fait le lit de ce parti. Un rapprochement ne pourrait que renforcer la résignation et le vote vers cet extrême. Que voulez-vous attendre quand le Département soutient la politique du gouvernement? Il ne faut pas nous laisser croire qu’ils n’ont aucun pouvoir.»

Une rebuffade qui ne signifie pas pour autant un abandon définitif des tentatives de rapprochement pour les socialistes. «Peut-être qu’on leur proposera une ultime demande, la porte n’est pas complètement fermée, positive Jean-Pierre Lançon. Je suis toujours dans une démarche d’unité, même si pour les départementales, ça semble terminé.»

Quant à la question d’un éventuel désistement pour l’un ou pour l’autre, elle semble au mieux prématurée, au pire incongrue. «On compte bien être au deuxième tour», répond la secrétaire de la section saint-quentinoise du Parti communiste. Les cadres socialistes ont, quant à eux, prévu de se retrouver pour définir une stratégie. Avec ou sans leurs camarades communistes.

http://www.aisnenouvelle.fr/region/saint-quentin-le-parti-communiste-econduitune-demande-ia16b108n171866

DECLARATION INTEGRAL SUR http://pcfsaintquentin.fr/les-communistes-de-saint-quentin-refusent-de-rencontrer-le-ps/

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/saint-quentin-le-parti-communiste-econduit-une-demande-dunion-des-socialistes/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>