Programme municipal des Voix de la Colère – Une ville plus juste pour une ville plus belle

Une ville plus juste pour une ville plus belle !

Un projet ambitieux et réaliste

2385 : voilà le nombre d’habitants que Saint-Quentin a perdus depuis les dernières élections municipales de 2014. Nous savons tous pourquoi : fermetures d’entreprise, chômage, horizons bouchés, pauvreté. Notre ville subit plus que d’autres l’aggravation des politiques antisociales par Macron et son gouvernement. Plus que d’autres aussi, les Saint-Quentinois protestent, se mobilisent contre le fatalisme et la sinistrose, dans les rues et sur les ronds-points, ces deniers mois, fortement, contre le projet de casse des retraites.

Les candidats de la liste « les Voix de la colère », dont je suis chef de file, sont de ce côté-là, avec les travailleurs, avec ceux que le système veut écraser mais qui résistent et luttent, dans les quartiers, les entreprises, dans chaque manifestation.

Ce n’est pas le cas de la municipalité de Mme Macarez, «héritière» de M. Bertrand et complice de M. Dive. L’équipe sortante mélange des supporters politiques de Macron et Fillon. Elle est le relai local de la politique nationale de l’argent-roi, de la casse des acquis sociaux et démocratiques. L’usine Maggi à Itancourt ferme pour être délocalisée (160 empois supprimés) : ces élus célébraient les patrons licencieurs de Neslé il y a encore quelques mois. Macron veut privatiser le logement social, ces élus ruinent l’office HLM municipal pour le placer, hors du regard des Saint-Quentinois, sous le contrôle d’un grand groupe. La droite à Saint-Quentin a fermé nombre d’écoles de quartier, a bradé au privé tant de services publics (transport collectif, culture, traitement de l’eau, cantine, loisirs…). Mesquine – il n’y a pas de petits profits – elle a rendu payant le parking de l’hôpital. Macron, Bertrand, Macarez : même politique, pour le pire !

Notre liste est une liste de rassemblement présentée par le PCF, largement ouverte à d’autres voix qui se battent dans leur quartier, leur entreprise, leurs syndicats et associations. Nous portons dans les luttes les résistances des Saint-Quentinois, jusqu’au conseil municipal. Je suis élu d’opposition, en réalité de la seule vraie opposition. A Saint-Quentin, plus qu’ailleurs, le FN-RN, un parti de bourgeois, joue sur la division entre les travailleurs et la haine. Ses élus, quand ils sont présents, se distinguent à peine de la municipalité de droite libérale.

La préoccupation écologique permet, nationalement, de remplir des programmes électoraux avec du vent, justifiant de nouvelles taxes. Pour notre part – nos interventions en témoignent – la défense du cadre de vie, la lutte contre les pollutions, pour la maîtrise des ressources, pour des productions de proximité correspondant aux besoins, pour la prévention des risques, sont des batailles constantes. Elles passent par la défense des services publics, SNCF, EDF, transports urbains etc. que la politique de privatisation de Macron et X. Bertrand attaquent directement.

Nous avons élaboré collectivement le programme que nous vous présentons. Il est pesé budgétairement. Nous voulons insuffler à tous les Saint-quentinois l’enthousiasme d’une vie de meilleure qualité, d’une ouverture des possibles pour vivre autrement le quotidien. Cet horizon est atteignable car nous portons un changement de perspective, nous portons un projet de vie, ambitieux et réaliste, qui n’oublie personne. Une ville plus juste sera une ville plus belle !

Olivier Tournay

 

Notre programme en PDF

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/programme-municipal-des-voix-de-la-colere-une-ville-plus-juste-pour-une-ville-plus-belle/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.