Procès politique dans l’Aisne – L’appel des 100 communistes

proces politiqueUn appel de 100 communistes locaux demande officiellement l’annulation d’une pseudo consultation qui a servi à la direction départementale pour tenter d’imposer des candidatures aux législatives partielles de Saint Quentin.
Les 100 communistes de la circonscription dénoncent les méthodes de la direction fédérale utilisées pour faire passer en force leurs candidats, validées par seulement 28 adhérents.
Les 100 communistes dénoncent aussi la tentative de bâillonner une Section contestataire de la ligne nationale du PCF.

Nous ne céderons pas aux pressions politiques !
Vive le PCF !

Remise de l’appel des 100 au secrétaire fédéral de l’Aisnehttps://www.facebook.com/PCF.St.QUENTIN.Aisne/videos/vb.567624323368778/737022719762270/?type=2&theater

Ci-dessous, le contenu de l’appel :

Appel remis le 27 janvier 2016 au secrétaire départemental de l’Aisne du PCF

DENI DE DEMOCRATIE – UN PROCES CONTRE LES COMMUNISTES DE SAINT QUENTIN

POUR LEUR DESACCORD AVEC LA STRATEGIE DE LA DIRECTION NATIONALE DU PCF

 

La fédération de l’Aisne du PCF, par un courrier de Benoit Roger, secrétaire départemental, organise une consultation des communistes.

Nous dénonçons cette consultation anti démocratique organisée le 27 janvier 2016 car :

  1. Aucun appel aux candidatures n’a été fait par la fédération (cf. article 19.1 des statuts du PCF)
  2. Les candidatures de la section de Saint-Quentin (Corinne BECOURT – Olivier TOURNAY) proposées au conseil départemental n’apparaissent pas dans le courrier (cf. article 19.3 des statuts).
  3. Les deux stratégies proposées et votées au conseil départemental ne sont pas soumises au vote : candidature Front de Gauche – humain d’abord ou candidature PCF cf. article 19.3 des statuts).
  4. Le courrier ne comporte aucun bulletin de vote.
  5. Aucune commission électorale n’a été mise en place.
  6. Les communistes absents ne pourront pas voter (cf. article 4.1 des statuts).
  7. La plus grande section du département qui rayonne sur la ville de Saint-Quentin, représentant 60% des habitants de la circonscription, n’a même pas été informée de l’organisation de vote.
  8. Le conseil national n’a pas été réuni, Pierre Laurent et l’exécutif n’ont pas le mandat pour valider la stratégie et les candidatures (cf. article 19.1 des statuts).

Nous refusons le coup de force fait par la direction départementale de l’Aisne du PCF contre les communistes, qui n’a que pour but de nous faire taire dans le cadre du congrès, comme cela a été annoncé par Gérard Brunel en Conseil Départemental (20 janvier 2016).

Nous refusons de nous réunir dans un bar alors que notre section dispose d’un local en centre de Saint-Quentin

Nous confirmons les candidatures votées par l’assemblée générale de Corinne BECOURT, comme titulaire, pour son rôle dans le PCF et son implication locale ; et Olivier Tournay comme suppléant pour son rôle dans le conseil municipal de Saint Quentin et sa position d’opposant principal à Xavier Bertrand, aux élections législatives partielles de 2016 dans la circonscription de Saint Quentin sur des bases claires de changement social et de rupture avec les politiques actuelles, celles de la droite, du FN et du PS à la botte du patronat et de l’Union européenne et de son instrument, l’Euro ; de dénonciation de la stratégie mortifère du Front de Gauche et des alliances opportunistes avec le Parti socialiste pour quelques sièges institutionnels.

Nous souhaitons que la consultation des communistes se fasse dans le cadre des statuts et dans un délai raisonnable, permettant la participation du plus grand nombre, conformément à l’article 19 des statuts.

Pour toutes ces raisons, nous réclamons l’annulation pure et simple du simulacre de consultation organisée par la direction fédérale de l’Aisne ce mercredi 27 janvier à partir de 16h dans un troquet.

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/proces-politique-dans-laisne-lappel-des-100-communistes/

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • MALFAIT on janvier 28, 2016 at 8:51
    • Répondre

    Tout à fait d’accord avec vous. je ne comprends pas cette tendance auto destructive des dirigeants du PCF, surs d’avoir raison, insensibles à la voix des travailleurs, incapables de voir qu’ainsi nous allons dans le mur. c’est ainsi pour la désignation des candidats à St Quentin mais c’est le même aveuglement pour la politique nationale de notre parti: vouloir des alliances avec les verts, les frondeurs, quelle connerie!

      • falzone on janvier 28, 2016 at 10:07
      • Répondre

      Comme vous ,dans la loire ,des j.c,des copains de la fédé,de notre section et d’ailleurs ne partagent pas la ligne de nos dirigeants.nous avons fait une première rencontre afin de créer une mobilisation de ces communistes en vu du du congrès du pc en juin.Après cette première réflexion ,nous envisageons de prendre contact avec les communistes des fédés qui sont en désaccord .nous voulons unifier nos forces afin d’arrêter cette destruction du pcf(je suis bref)

      Voulez vous dans un premier temps que l’on prenne contact par mail ou par telef..,? Si oui fais moi le savoir. voici mon numero:06314049

        • MOTARD on février 2, 2016 at 7:32
        • Répondre

        Bonjour camarade

        De grandes similitudes dans l’attitude et le comportement anti-démocratique de notre fédération PCF de Charente avec la vôtre. En effet depuis les élections municipales après consultation des adhérents 70 % contre une liste commune avec le PS local, la fédération a tout fait pour capoter la liste indépendante au PS dès le 1er tour. La secrétaire fédérale à court-circuité à plusieurs reprises les déclarations dans la presse et auprès du PS afin d’imposer une liste commune, heureusement que la section a tenu bon, la liste sortante PS a été battue à plat de couture (35% des voix). Pour les départementales la fédé a fait avaliser lors d’un conseil départemental un binôme PS-PC. Aux Régionales Aquitaine-Poitou-Charente-Limousin avec Dartiguolles n’en parlons pas, nous avons obtenu 4,95%, une catastrophe politique et financière. Depuis la section sortante a démissionné après des pressions inadmissibles orchestrées par la fédé. En Charente le PC est moribond il perd son identité, on va dans le mur, on enterre le Front de Gauche c’est ligne dirigeante

    • BOURBON Jacky on janvier 28, 2016 at 9:23
    • Répondre

    Vous avez mon total soutien…..et à mon sens il va nous falloir revenir aux vieilles méthodes…..me virer tout ces bobos en guerre de places à grand coup de pied au cul si ce n’est voire plus…..!!

    • Yves Rallieres on janvier 28, 2016 at 9:40
    • Répondre

    Et dire que c’est nous qui sommes traités de staliniens!..
    Notre section dans sa large majorité est solidaire avec toi Corinne.
    Dans le Tarn et particulièrement sur Gaillac nous connaissons le même genre de problème avec les mutants et pros direction nationale dont le seul objectif est la disparition du parti et de ses fondamentaux.

      • Yves Rallieres on janvier 28, 2016 at 9:54
      • Répondre

      Et dire que c’est nous qui sommes traités de staliniens!…
      Dans le Tarn et particulièrement à Gaillac nous sommes traités de la même manière par les  » mutants »
      Dans sa large majorité nous sommes avec vous et avec toi Corinne

    • Jestin on janvier 28, 2016 at 10:48
    • Répondre

    Pour une section active, vivante et mobilisatrice !

    • Georges SIMARD on janvier 29, 2016 at 5:00
    • Répondre

    Partout dans le Parti la prise de conscience se manifeste …

    C’est la raison pour laquelle les usurpateurs n’ont plus que la solution d’auto dissolution,
    (ou plus exactement d’auto dilution dans la saumure social-démocrate…
    Dans le plus pur style Gorbatchévien.
    Les Laurent se suivent mais ne se ressemblent pas.

    Mais attention : il serait trop facile de faire porter à ce seul pauvre Pierre qui n’en peut mais,
    les errements d’une meute aux aguets depuis … les « années Juquin » !
    Une seule solution : ramener le débat sur le terrain idéologique
    et pratique du renforcement du Parti de la classe ouvrière.

    C’est ce que vous faites ; bravo camarades !

    • davoise olivier on janvier 30, 2016 at 1:06
    • Répondre

    Camarades, dites-vous bien que mon soutien à votre démarche politique à l’intérieur de la Fédé de l’Aisne est totale! Il est temps de revenir aux fondamentaux du communisme dans une époque où les forces du capital, elles, appliquent les leurs avec force et brutalité!!! Prolétaires de l’Aisne, unissez-vous dans l’organisation de la section PCF de Saint-Quentin!!!

  1. J’ai dit par ailleurs que les magouilles sont généralisées, dans beaucoup de départements – je n’ose pas dire fédés confisquées par des pros de la lutte des places – dont les HP.
    Vivement une vraie REFONDATION, pas à la Juquin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.