Enseignante déplacée en cours d’année, la mobilisation continue !

Stop à la casse !

L’inspectrice de Saint Quentin refuse le retour de Mme Guyot

mme guyot 16 03Une quinzaine de parents d’élèves, habitants du quartier et militants s’est rendu à l’inspection ce lundi 16 mars en début d’après-midi.

Nous avons été reçus en délégation par l’inspectrice de circonscription.

Mme l’inspectrice ne donne pas suite.

Nous continuons d’exiger :

– le retour de Mme Guyot sur la classe de CE2-CM1

dès la fin de son arrêt maladie

– le remplacement de l’enseignante

par un professeur titulaire

– la titularisation et la formation réelle des vacataires

L’éducation nationale n’est pas une agence d’intérim

Nos enfants sont une priorité pour l’avenir du pays

Pour rappel:

Mme Guyot a été en arrêt maladie pour des raisons personnelles le 21 janvier. Sans remplacement stable, les élèves ont eu une interruption de scolarité de quasiment 5 semaines. Elle devait reprendre le 16 février mais a été déplacée sur un autre poste le 13 février. L’inspection académique a décidé de la remplacer par un vacataire, non formé, qui fera son expérience sur les enfants de cette classe, déjà lésée.

Quelque soit leur fonction, les enseignants, comme tous les salariés, ne sont pas des pions. Il faut rappeler que notre école, Theillier-Desjardins, est placée en ZEP (zone d’éducation prioritaire) et doit donc bénéficier de toute l’attention à laquelle elle a droit.

Pour préparer la suite de la mobilisation,

Une réunion aura lieu,

vendredi 20 mars à 14h

rassemblement devant l’école à 13h45

article de l’Aisne Nouvelle du 17 mars 2015

1727079213_B975043535Z.1_20150317153727_000_G7E45NSLC.1-0Theillier-Desjardins à Saint-Quentin : la pétition en soutien à l’enseignante approche les 500 signatures

Publié le 17/03/2015

Par L’Aisne Nouvelle

Près de 500 signataires soutiennent l’enseignante qui a été mutée en plein cours d’année de l’école Theillier-Desjardins à Ferdinand-Buisson.

Le déplacement d’un professeur des écoles de Theillier-Desjardins pour se voir affecté à Ferdinand-Buisson en cours d’année continue à faire du bruit. La pétition qui a été mise en circulation vers la mi-février (AN du 18/02/15) avoisine les 500 signatures. Les parents d’élèves ont rencontré hier l’inspectrice responsable de Saint-Quentin nord, une entrevue qui s’est apparemment avérée stérile, où tout le monde a campé sur ses positions.
L’enseignante avait été en arrêt maladie sans être remplacée, avant d’apprendre sa mutation. « Un retard qui ne sera pas rattrapé », redoute une mère d’élève. Sans compter que l’institutrice « avait préparé tous ses projets, qui sont tombés à l’eau » pour cette année, rappelle Aurélien Jan, membre du PCF et enseignant également. « C’est un jeu de chaise musicale », compare-t-il.
« C’est pas normal que les enseignants soient des pions, on nous met devant le fait accompli », ajoute un père. D’après Aurélien Jan, « les enfants décrochent » en raison de ce changement de programme soudain, une vacataire ayant pris le relais. L’arrivée de cette dernière n’est pas vue d’un très bon œil non plus parmi les parents. « On n’a rien contre elle, mais on nous met quelqu’un qui n’est pas formé », fustige une autre mère de famille.
Une rencontre a eu lieu avec l’inspectrice de Saint-Quentin nord, mais rien n’a évolué. « Elle ne veut pas bouger de sa position », rapporte Aurélien Jan, « mais elle a reconnu qu’il y avait des gros problèmes de remplacement dans le département ». Affaire à suivre.
A.S.

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/enseignante-deplacee-en-cours-dannee-la-mobilisation-continue/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.