Combien de morts encore à venir au Mali et ailleurs ? 2020 : exigeons la fin de toutes les opérations militaires françaises à l’extérieur !

Monument aux morts pacifiste d'Equeurdreville 1920
Monument aux morts pacifiste d’Equeurdreville 1920

PCF Paris 15, 2 décembre 2019

Pour quoi l’armée française intervient et tue un peu partout dans le monde ? Pour quoi des soldats français sont-ils tués si loin de leur pays ? En ces jours sombres, le pouvoir et ses médias veulent nous interdire même seulement de poser la question. A la rigueur, une discussion tactique est autorisée sur les modalités des interventions militaires françaises, mais non sur leur bien-fondé. Les discours officiels rappellent la pire propagande militariste, d’avant 1914 par exemple. Communistes, nous ne l’acceptons pas

Le récit des jeunes destins brisés des 13 derniers soldats morts français nous touchent profondément. Nous respectons l’évocation de l’honneur et de la servitude militaires. Mais les médias ne montrent que cela et minimisent la douleur et taisent la révolte des familles.

Ces soldats s’étaient engagés. Ils devaient savoir ce qu’ils risquaient. Certes. En ce sens, ils ne sont absolument assimilables aux appelés de 1914 ou de 1940 ou de la guerre d’Algérie. Mais, dans un monde de chômage de masse, nous savons comment les recruteurs utilisent la détresse des jeunes, leur promettent formation et stabilité, avec si souvent comme résultat à l’armée, sinon la mort ou la blessure, de lourds troubles psychiques liés à la guerre.

Notre colère devant ces morts, devant la mort semée par des soldats français partout dans le monde, est avant tout politique et se dirige contre la politique impérialiste des gouvernements français successifs.

 Le 11 novembre 2019, dans le 15ème arrondissement, Macron a inauguré le monument aux morts dans les « opérations extérieures », qu’avait décidé Sarkozy et dont Hollande a posé la première pierre. Le discours de Macron, péniblement grandiloquent était proprement insupportable (lien vers la vidéo : https://youtu.be/W5ZsDc6ejB4).  D’autant plus venant d’un jeune financier politicien qui n’a jamais connu la guerre, et est étranger à toute fraternité d’armes, même à celle d’une campagne électorale de terrain.

Une semaine avant l’inauguration, il fallait graver un nom de plus. Deux semaines après, il fallait en ajouter  13 encore. C’est atroce. Combien d’autres à venir ?

Macron dit: « Morts pour la France » ; « sacrifices consentis » ; « sentinelle et bouclier » ; « champ d’honneur » ; « cohorte héroïque » ; « parce qu’il le faut » ; « responsabilité de la France » ; « place de la France dans le monde » ; « voix singulière » ; « protection de nos intérêts » etc. Ecœurant !

« Nos intérêts » : Les intérêts de qui ?

Depuis 1963, toutes les opérations extérieures n’ont pas eu les mêmes motivations, entre les opérations de « maintien de la paix » de l’ONU avec une participation française non dénuée d’arrière-pensées, des interventions clairement néocoloniales comme au Zaïre ou au Tchad sous Mitterrand, et maintenant des interventions françaises intégrées dans la défense d’intérêts impérialistes occidentaux, US-UE.

Le pétrole, le gaz, les oléoducs, l’uranium, les « terres rares » etc., que les puissances occidentales se disputent entre elles ou disputent aux autres puissances comme, en premier, la Chine, sont toujours des préoccupations majeures pour les groupes capitalistes dont l’intérêt n’a rien de « national ». Comme la répartition des sphères d’influence et des marchés, dans l’affrontement inter-impérialiste.  

Les marchands de canons français tiennent toujours le haut du pavé, sous-traitants des faucons américains et profiteurs d’une surenchère sans fin  des budgets militaires.

Cynisme crasse aussi: Ceux qui meurent au Sahel aujourd’hui paient directement les conséquences de l’élimination de la carte de la Libye par Obama, Sarkozy et Blair. Peu après, Fabius ministre de Hollande saluait les milices islamistes en Syrie. Il est évident que l’intervention militaire de l’ancienne puissance coloniale en Afrique, les destructions et morts qu’elle cause, ne pourront guère contenir mais au contraire, exacerberont les crises, les radicalisations, le « terrorisme » et de la guerre en Afrique.

« Les responsabilités mondiales de la France », dit-il ? « Cette fois, l’ignorance des victimes est tragique. On croit mourir pour la patrie; on meurt pour des industriels. » : la sentence d’Anatole France après 1918, est plus juste que jamais.

Macron vient de déplorer « l’état de mort cérébral de l’OTAN ». Son expression fait écho à la volonté de Trump de faire payer davantage les pays européens à l’effort militariste et impérialiste occidental. Depuis 2018, la France augmente déjà chaque année, et d’ici 2022, son budget militaire de 1,7 milliards d’euros aux dépens des dépenses publiques et sociales. Il est temps de dire « stop » !

Ne laissons pas la mémoire des morts français en Afrique être mise en scène pour justifier cette politique guerrière, impérialiste, antinationale !

Exigeons le retour en France de tous les soldats français en opérations extérieure, la fermeture des bases militaires françaises comme celle d’Abu Dhabi ! Exigeons la baisse des crédits militaires.

2 décembre 2019

PS : Communistes, nous ne souscrivons absolument pas aux propos, diffusés via un « tweet » sans doute hâtif, par Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, dans lequel, après la mort des 13 militaires au Mali, il « apporte tout son soutien aux soldats mobilisés à l’étranger dans le combat commun contre le terrorisme ». En 2013, nous n’avions été qu’une petite poignée de membres du Conseil national du PCF à refuser l’intervention Barkhane au Mali, la surenchère guerrière, et à démonter le prétexte du « combat contre le terrorisme ». La suite nous a plus que donné raison.

PETITION EN LIGNE  (depuis 2018):https://baisse-budget-militaire.fr/

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/combien-de-morts-encore-a-venir-au-mali-et-ailleurs-2020-exigeons-la-fin-de-toutes-les-operations-militaires-francaises-a-lexterieur/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.