Combat de classe, Solidarité avec la CGT Ondulys et notre camarade Alice, tous ensemble mercredi 6 février à 9H45 au tribunal de Saint-Quentin (Entrée Place G.Babeuf)

Rien n’aura été épargné à notre camarade Alice pour empêcher l’implantation de la CGT ONDULYS à Saint-Quentin.
 
Le patron et la CFDT sont main dans la main dans cette cartonnerie Saint-Quentinoise
 
– Dès l’ implantation du syndicat, le patron conteste au tribunal le mandat de RSS donné à Alice par l’Union locale CGT de Saint-Quentin. Procédure perdue au tribunal par le patron, une première victoire.
 
– Viendra toute une série d’attaques: son bureau arrosé des tracts chiffonnés de la CGT, des menaces lors des diffusions de tracts, une ambiance délétère.
 
Qu’à cela ne tienne, des camarades rejoignent la CGT qui se renforce et continue à dénoncer les conditions de travail, les bas salaires et les profits du patron.
 
Trois des nouveaux adhérents de la CGT seront licenciés sous de faux motifs, la discrimination syndicale bat son plein.
 
Mais la terreur règne dans l’usine, surtout ne pas faire apparaître de lien avec la CGT au risque de licenciement, mais des camarades rejoignent discrètement le syndicat.
 
Alice continue le combat, des centaines de tracts diffusés sur les 3 postes et tout cela en dehors de ses heures de travail, n’ayant que 4 heures de délégations par mois.
 
Le temps des élections professionnelles approchant, le patron, la CFDT et même FO paniquent. Un syndicat de classe dans l’entreprise qui défend les conditions de travail et les salaires, trop dangereux pour leur place et pour le patron.
 
Qu’à cela ne tienne, le patron engage une procédure de licenciement contre Alice, elle sera confirmée en CE  par le vote de la CFDT. FO distribuera un tract ignoble disant qu’avec la CGT l’entreprise fermera!
 
Plusieurs mobilisations de soutien auront lieu devant l’Usine, avec le soutien de la CGT  Filpac, de l’UL de Saint-Quentin et l’UD  de l’Aisne. Se mobiliseront des syndicalistes de nombreuses entreprises privées et publiques du Saint-Quentinois, mais aussi un soutien indéfectible du Parti Communiste à  Saint-Quentin et la venue d’Emmanuel Dang Tran, membre du Conseil National du PCF.
 
Le motif étant mal formulé, l’Inspection du travail rejette le licenciement.
 
Un collègue aura le courage de se présenter sur la liste CGT aux élections professionnelles avec Alice. Victoire encore, avec 2  ELUS titulaires. Pour la première fois depuis des décennies, la CFDT ne gérera plus seule avec le patron. La CGT ONDULYS aura deux sièges, Alice et Rémi et enfin des heures de délégation pour pouvoir agir dans l’usine.
 
Chacun aurait pu se dire, tout est réglé, le patron a perdu sur toute la  longueur!
 
Eh bien non! Ses complices de la CFDT viennent de contester les élections au tribunal, au nom de la parité car Alice est une femme  et que les femmes ne représentent que 10% des salariés de l’entreprise.
 
Et le patron embraye aussi avec une procédure au tribunal allant dans le même sens que la CFDT.
Leur dernier combat pour essayer d’arriver à leurs fins, continuer ensemble à gérer dans l’entreprise, sans ces gêneurs de révolutionnaires qui veulent défendre les salariés. LA LUTTE DES CLASSE, LA VRAIE, nous sommes en plein dedans , le patron tremble dès qu’il voit arriver un syndicat  de classe!
 
Pour le PARTI COMMUNISTE FRANCAIS , notre place est dans ce combat à côté d’Alice, de Rémi, des salariés qui en bavent, notre place est dans cette lutte de classe violente et acharnée.
 
J’appelle tous les camarades, amis à se libérer et à être présents MERCREDI 6 FEVRIER A  9H45 AU TRIBUNAL DE ST QUENTIN (côté place G.Babeuf).
 
Je vous joins le message d’Alice et une vidéo retraçant  ce combat.
 
Pour le PCF
Corinne BECOURT, secrétaire de section
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Bonjour les camarades,

 
– Lundi 28 janvier, j’ai reçu une convocation au tribunal.
La CFDT conteste mon élection sous un prétexte de parité (un comble) et demande la modification de la représentativité. Mon avocat est confiant sur les 2 points.
 
– Aujourd’hui (samedi 2 février), j’ai reçu une nouvelle convocation au tribunal.
Ondulys conteste ma désignation comme DS en prenant appui sur la requête de la CFDT sur la représentativité et en demandant de prouver l’existence de plusieurs adhérents dans l’entreprise (un comble après en avoir viré 3 en 6 mois).
 
Même si nous sommes confiants sur l’issue de ces procédure, il s’agit d’un nouveau coup à encaisser. L’acharnement continue contre la CGT et c’est à chaque fois contre moi que c’est dirigé.
 
La collaboration entre la CFDT et la direction est ici flagrante.
La CFDT reste à elle seule majoritaire (6 siège sur 10), elle n’a aucun intérêt direct à faire éliminer un membre du CSE d’un autre syndicat ou un DS. L’intérêt est directement celui du patron !
 
Une nouvelle fois, nous devons montrer que la CGT est forte et solidaire.
C’est pourquoi j’en appelle à votre fraternité en venant me soutenir et soutenir le syndicat le jour des 2 audiences :
Mercredi 6 février 
à 10h
au tribunal d’instance de Saint-Quentin
(entrée place du marché)
 
Vos marques de soutien me permette de tenir sur la distance et d’encaisser mieux les coups qui me sont portés. Je vous en remercie.
 
Fraternellement,
Alice,
DS CGT Ondulys
élue CSE

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/combat-de-classe-solidarite-avec-la-cgt-ondulys-et-notre-camarade-alice-tous-ensemble-mercredi-6-fevrier-a-9h45-au-tribunal-de-saint-quentin-entree-place-g-babeuf/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.