Meeting samedi 8 novembre : Sur quoi bute le mouvement social ? Remettons le PCF sur les rails de la lutte des classes !

Plus que jamais, nous avons besoin d’un PCF fort, dans les entreprises, dans les quartiers, pour renforcer et faire converger les luttes, pour mettre en échec la politique au service du capital !

Samedi 8 Novembre, tous à Paris ! Meeting à 15h au Patronage Laïque

(61 rue Violet, 75015 Paris : Métro Commerce (8) ou Emile Zola (10), plan d’accès en lien)

couv_fb_8nov

Organisations du parti, camarades, agissons…

La situation est dramatique, la colère gronde, des luttes explosent un peu partout et pourtant !
La direction de notre parti, une fois encore, n’est pas à la hauteur des enjeux, des attentes des travailleurs.
De plus en plus nombreux, communistes responsables d’organisations, isolés, nous voulons faire entendre notre voix !
Les 20 ans de stratégies successives d’effacement et d’abandon du rôle historique du PCF amène, aujourd’hui, la direction de notre parti dans une grande difficulté.
Elle a d’abord convoqué la Conférence nationale avec le but d’en faire une initiative d’ampleur. Puis au dernier CN la baudruche s’est dégonflée, aucune analyse des dernières stratégies mortifères, aucun texte conséquent.

– Quelle analyse des diverses stratégies de la direction du PCF ?
– Où allons-nous ?
– Quelles sont les conséquences de ce rapprochement avec les frondeurs opportunistes ?

Un ordre du jour loin des réelles préoccupations des communistes, où les vraies questions ne sont pas posées.

Cette conférence nationale est un non-événement.
De notre côté, nous constatons que notre ligne est juste, que plusieurs nouvelles organisations du Parti nous ont rejoints et que cette ligne nous renforce aussi avec la jeunesse. Nous devons continuer.

Des communistes sont en perte de repères. Ils ont, pour certains, pensé de bonne foi que le Front de gauche était une solution de rassemblement porteur de réussite électorale et de renforcement de notre organisation. Impossible de nier que c’est un échec sur ces deux points. Ils ont aussi cru que ce Front de gauche les affranchirait du PS, que le PCF cesserait d’être à la remorque du PS dans toutes les institutions.

La direction du PCF tente aujourd’hui de leur faire admettre que nos nouveaux alliés dans le Front de gauche sont les opportunistes « frondeurs » du PS, les Verts ou « Nouvelle donne ».

Alors que nous constatons par l’ampleur du rejet de la politique actuelle, que les forces existent pour porter par la lutte des ruptures politique, la direction du PCF poursuit envers et contre tout une stratégie suicidaire, à la recherche d’hypothétiques et illusoires solutions institutionnelles : une pseudo-alternance en 2017 avec une gauche de remplacement, une 6e république, l’illusoire refondation de l’UE, etc…
Le Front de gauche, une stratégie purement institutionnelle, est en échec patent.

Nous avons proposé lors de notre stage annuel de fin août à Vierzon puis lors du débat à la Fête de l’Huma de se saisir de l’occasion de la Conférence nationale du PCF pour porter notre analyse marxiste de la situation et nos propositions de rupture dans la situation de crise capitaliste actuelle.
Il est temps de s’organiser.

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/meeting-samedi-8-novembre-sur-quoi-bute-le-mouvement-social-remettons-le-pcf-sur-les-rails-de-la-lutte-des-classes/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.