«

»

Imprimer ce Article

Les « Goodyears » et la grève du 26 janvier : notre tract d’appel

entete

 

Face à l’inacceptable répression syndicale, la pénalisation des travailleurs en lutte, la justice de classe et l’emprisonnement des syndicalistes, amplifions nos luttes sur nos revendications respectives en intégrant la relaxe des Goodyears, des Air France et de tous les syndicalistes.

D’un coté, le gouvernement donne des milliards au patronat avec le pacte responsabilité, les exonérations de cotisations patronales, les cadeaux fiscaux CICE, CIR (Crédit impôt recherche), etc…

De l’autre, les travailleurs sont au pain sec et l’eau.

Quand le rapport de force baisse, la répression syndicale est facilitée. Alors, pour les Goodyears, les Air France et tous les syndicalistes sous le coup de menaces, amplifions et organisons la convergence de toutes nos luttes et obtenons la relaxe de tous nos camarades.

Lutter pour son salaire, son emploi, ses conditions de travail n’est ni un délit, ni un crime !

L’agresseur dans cette lutte de classe c’est le patronat, le Medef et le gouvernement qui les soutient et casse activement tous les services publics.

Le 26 janvier, les agents des trois versants de la Fonction Publique : territoriaux, hospitaliers et d’Etat seront en grève à l’appel de la CGT, de Solidaires, de FO et des la FSU départementale.

Les gouvernements successifs de droite comme de gauche, donnent des leçons sur l’emploi mais détruisent par centaines de milliers les emplois dans les administrations : État, Santé, Éducation Nationale et Territoriale ;

Ces gouvernements cassent le statut des fonctionnaires qui est un socle de défense pour le CDI.

Plus de Statut, plus de CDI : privé, public, même combat !

Le 26 janvier les fonctionnaires qui ne sont pas des privilégiés vont lutter :

• Pour leurs salaires : point d’indice gelé depuis 6 ans

(plus de 15 % de perte depuis 15 ans, des fonctionnaires au smic)

• Contre un plan de qualification réduit à la portions congrue,

• Contre 14 années de suppressions d’emplois ininterrompues

(rien qu’aux Finances Publiques c’est moins 33.000 suppressions d’emplois = 33 000 jeunes chômeurs),

• Contre des conditions de travail de plus en plus exécrables,

• Contre l’impossibilité d’exercer les missions correctement

et de rendre le service indépendant et de qualité aux usagers,

• Contre la baisse des moyens de partout, papier, encre, papier WC, etc…

• Contre les incessantes réorganisations et restructuration,

induites par le manque cruel de personnel,

• Contre le protocole PPCR (parcours professionnels, carrières et rémunérations)

avec sa mobilité forcée, sa rémunération à la tête du client,

• Contre la casse du statut et des garanties collectives.

Les communistes soutiennent l’action des fonctionnaires et ils appellent tous les travailleurs à la Résistance. Halte à la fatalité et la résignation.

Communistes, nous affirmons que, plus que jamais, la montée des lutteset leurs convergences portent la rupture politique!

Privé, Public, Goodyears, Air France, tous en lutte !!

Pas de prison pour les travailleurs en lutte !

Signez la pétition de la CGT pour la relaxe des Goodyears.

 

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/les-goodyears-et-la-greve-du-26-janvier-notre-tract-dappel/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>