La cellule du PCF du quartier Saint Martin mobilisée aux côtés des familles contre la réforme des rythmes scolaires

article de l’Aisne Nouvelle

1012501026_B973685575Z.1_20140930143314_000_GTN37912P.1-0Plusieurs parents d’élèves n’emmèneront pas leurs enfants demain à l’école afin de protester contre la réforme des rythmes scolaires.

L’appel au boycott est parti du quartier Saint-Martin, pour faire boule de neige dans les autres secteurs de la ville. Plusieurs parents d’élèves des écoles Xavier-Aubryet, Thelliers-Desjardins, des Patriotes, et Amédée-Ozenfant ont d’ores et déjà confirmé qu’ils n’amèneront pas leurs enfants dans les écoles ce mercredi afin de faire part de leur mécontentement sur les nouveaux rythmes scolaires.

À l’exemple d’Aurélie, maman d’une petite Clarisse, 4 ans, scolarisée à l’école Xavier-Aubryet, qui «trouve cette réforme inutile. Les enfants sont crevés, j’ai dû supprimer les activités extrascolaires car ils sont trop fatigués. Et pour les parents qui travaillent, c’est une organisation affolante», raconte cette surveillante de nuit, obligée de faire garder sa progéniture à partir de 15 h 45. Sylvie, une autre mère de famille, acquiesce. «Dès le jeudi, les enfants rentrent et dorment dans le canapé à 17 heures. Et le week-end, ils ne font que dormir», peste-t-elle.

2 500 tracts distribués en une semaine

La protestation se concentre également sur les activités périscolaires qui tardent à être mises en place. «Pour l’instant, il n’y a que la garderie. OK c’est gratuit, mais il y a des limites», poursuit une maman qui participera au rassemblement programmé.

La cellule du quartier Saint-Martin du Parti communiste français s’est mise au diapason. Elle a édité 2 500 tracts distribués en une semaine sur la ville, appelant à boycotter les établissements scolaires ce mercredi. «Le tract a été édité pour répondre à une volonté des habitants du quartier de se mobiliser contre la réforme qui fatigue nos enfants, et dont les activités périscolaires annoncées ne sont pas satisfaisantes. D’après les échos que nous avons, ça devrait être suivi», évoque Aurélien Jan, parent d’élève et membre du PCF de Saint-Quentin.

D’autres initiatives individuelles devraient être prises dans les écoles des autres quartiers, sans qu’elles soient chapeautées par un collectif.

Grégory BEUSCART

Le tract distribué

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/la-cellule-du-pcf-du-quartier-saint-martin-mobilisee-aux-cotes-des-familles-contre-la-reforme-des-rythmes-scolaires/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.