«

»

Imprimer ce Article

Citoyen relais : X. Bertrand poursuit « la politique de la peur » – conseil municipal – 22 juin 2015 – Olivier TOURNAY (PCF)

Conseil municipal du 22 juin 2015

Intervention d’Olivier TOURNAY (PCF)

ConseilMunicipal

 

Monsieur le Maire, après avoir filmé sans pouvoir ni vouloir en mesurer les résultats (encore 1M d’euros de budget cette année pour la vidéosurveillance), voilà que la population va être mise à contribution aux travers des « relais citoyens », dispositif cousin du voisin vigilant.

Cette disposition est permise par la circulaire 333 32 du 11 juin 2011 signée du ministre de l’Intérieur Claude Guéant (qui n’avait pas hélas pas de voisin près de lui lorsqu’il a vendu pour 500 000 euros des tableaux qui en valaient 50 000). Bref, cette circulaire s’inspire du « neighborhood watch », très présent dans les pays anglo-saxons, chantres de l’autodéfense, et qui se veut contribuer à l’accroissement du sentiment de sécurité.

 

En fait, à quoi faisons nous face : à l’échec des politiques de sécurité. Après que l’Etat a fait appel aux collectivités territoriales en augmentant le rôle des polices municipales, il est désormais contraint d’en appeler à la population. Il faut réveiller le surveillant, l’agent de sécurité, le policier, d’autres diront le milicien qui sommeillerait en nous.

Que disiez-vous Monsieur le Maire quand votre gouvernement baissait les effectifs du Commissariat ? Rien, vous achetiez des caméras. Et maintenant, vous voulez créer des comités de vigilance avec des gens ni formés, ni assermentés. Sans barrière ni garde-fou, vous donnez à la sphère privée ce qui relève de la sphère publique.

 

Article 3 du document : les « citoyens relais seront désignés parmi les volontaires ». Sur quels critères ? Aucune indication.

Article 4 : les habitants peuvent signaler au commissariat les faits qui ont attiré leur attention. Soit on parle de délit, comme un vol de voiture, une agression. Pensez-vous que les gens n’appellent pas déjà la police dans ce cas ?

Soit on parle de suspicion d’un délit ? Mais comme quoi ? Comme un invité qui ne trouve pas la maison dans laquelle il doit se rendre, qui tourne lentement plusieurs fois dans le pâté de maisons et qui du coup se verrait dénoncer pour attitude suspecte ? Quelques adolescents qui se parlent dans la rue, est-ce un comportement suspect ? Pour certaines personnes, oui, et voilà les dérives inévitables que l’ont va subir avec ce genre de dossier qui me fait honte ! et qui rappelle une période bien noire de notre Histoire. Vous accentuez ni plus ni moins qu’une politique de la peur !

Lien Permanent pour cet article : http://pcfsaintquentin.fr/citoyen-relais-x-bertrand-poursuit-la-politique-de-la-peur-conseil-municipal-22-juin-2015-olivier-tournay-pcf/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>